1/ Introduction

En 1818, le service militaire obligatoire passe de cinq à six années. Ce service est effectué par tirage au sort, avec possibilité de rachat par les malheureux appelés, mais ce n'est pas le choix de Pierre François. D'ailleurs, peut-être même s'engage t-il volontairement, dès sa majorité (qui est alors pour les hommes de 21 ans, âge qu'il obtient cette année 1824). Les premières pages font mention d'états d'effectifs, avec plusieurs noms que l'on retrouvera ensuite dans son carnet, vivants à Piney. On peut en conclure que sa compagnie est composée d'hommes de son village et des alentours, tous ayant tiré le mauvais numéro ou s'étant portés volontaires. Il faut dire que l'armée offre le gîte et le couvert, sans compter l'aventure, attrait non négligeable pour des paysans dont la vie est souvent difficile et les moyens de survie aléatoires. Pierre François part donc en garnison, et il se mentionne lui même comme étant "caporal", en garnison à Dieppe. Dieppe, où il se trouve en 1827. Cela signifie t-il qu'il a rédigé de mémoire toutes les étapes précédent cette ville, sur plus de 2 années, où a t-il commencé par noter dès son départ, en 1824, les étapes réalisées ? Toujours est-il qu'il nous offre la possibilité de le suivre à la trace, presque deux siècles plus tard...

2/ Les hommes

Memo des homme de la compagnie
De Bouy

Caporaux
Thomas JBte
Pitie Per
Tisserant Pascal
Gérard François
Thomas Pierre
Henrion Pierre
Douge Victor
De Bouy Joseph
Riglet Edeme
Riglet Denis
Gaillat François
Bouvin Charle
Sébile Roch
Martin Chemin (sic)
Meruile Louis
Jacquard François
Sébile Hipolite
Jacquard Légé
Drier Jacque (*)
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
l
Soldats
Loudinot Nicolas
DeBouy Pierre
Caillat Basile
Verluise Pierre
Mergey Sulpice
Sainton Sulpice
Simon Auguste
Pitie (*)

(*) Du texte écrit à l'envers figure sur la même page : voir tout ce qui concerne la partie "envers" du carnet, section "le paysan".

3/ La vie de garnison

ETAPES faites par moi
LECLAIRE
PIERRE
François

Caporal au 4e Régiment d'infanterie
de ligne 3e bataillon 1er compagnie
en garnison à Dieppe separtement
de la Seinne inférieur a partire de
Troies à Barsur Seinne en Champagne

1er
2e
3
4e
5e
6e
7e
8e
Bar sur Seinne
châtillon
Chansaux
Digeon
Hoxonne
Dole
ST Vit
Besançon
Ville [illisible]
Ville Cote D'or
Bourg idem
Ville idem
Ville
Ville Departement du jura
Bourg Département du doubs
en garnison 9 mois et à
Salins 25 jour en Détachement
1er
2e
Rungé [Vriangé]
Salins



Bourg département du jura
idem rester 25 jours dans les mois
de juillet et aout 1825 pour secou
rir la ville d'un incendie qui a
Brûler la moitier de la ville et
Sitot le feu éteins nousommes
retourné a Besançon pour 4 mois
1
2
Rungé*
Besançon

Départ de Besançon pour

Saint Omer le 3 décembre 1825
1ere étape Marnay Brg 18 Douet [Douai]
2e Grais [Gray] Ville 19 Lens
3e Champlitte Vle 20e Béthune
4e Langre Vil 21 Hair [Aire]
5e Chaumonds Vil 22 St Omer en garnison
6e Vignary [Vignory] Brg 1e an depart de St omer
7e Joinvil Vil le 20 Xbre 1826 pour
8e Saint Dizier Béthune en détachement
9e Vitry 1e Hair
10e Châlons 2e Béthune en granison
11 Les petite Loge 3 mois départ de Béthune
12 Rheims le dix neuf mars 1827
13 Corbigny 1e étape St Paul [St Pol]
14 Laon 2e Herdin
15 Lafer [La Fère] 3e Abeville
16 St Quentin 4e Eu
17 Cambray 5e Dieppe

6e Cany [Cany-Barville]
7e Gauderville [Goderville]
8e Lehavre en garnison 11 mois. Départ du havre
pour Dieppe le 21 février 1828
1ere étape Gauderville
2e Cany
3e Dieppe en garnison 7 mois départ
de Dieppe le 1er 8bre 1828
1er Taute [Tote] 9e Nangy
2e Forge 10e Provins
3e Gournet [Gournay en Bray] 11e Nogent
4e Gisor 12e Méry
5e Pontoise 13e Troies
6e St Denis 14e Piney en simestre
7e Paris 3mois en Mil huit cent
8e Bris [Brie-Comte-Robert] vingt huit

Retour de Simestre le 15 xbre 1828
1er Troies 15e Caen
2e Méry
3e Nogens
4e Provins
5e Nangy
6e Bricomtebert
7e Paris
8e ST Germain
9e Mantes
10e Vernon
11e Evreux
12e Bernet [Bernay]
13e Lixieux [Lisieux]
14e Argence


Au total, plus de 2000 kilomètres auront été parcourus. Caen est sans doute la dernière étape de garnison de Pierre François. Après Caen, il rentre sans doute définitivement au bercail, à Villevoqué, commune de Piney. Hésite t-il à revenir à Piney, après avoir traversé des villes comme Paris ? Peut-être n'a t-il tout simplement pas le choix, mais peut-être est-ce aussi évident pour lui de revenir dans le village qui l'a vu grandir, afin d'y fonder une famille et de s'établir définitivement.

Voir le trajet complet effectué par Pierre François et sa compagnie